BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan (teaser)

Avec le virtuose Spike Lee à la réalisation et John David Washington, fils du légendaire Denzel Washington, est la comédie policière américaine qui fait le buzz

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis
BlacKkKlansman
BlacKkKlansman

Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l'histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.
En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d'en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le "Grand Wizard" du Klan, David Duke, enchanté par l'engagement de Ron en faveur d'une Amérique blanche. Tandis que l'enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman, collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu'une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d'aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre.

Par Luss Amadeus

09.02
Queen Biz: la star, très émue par ces deux surprises de sa famille

Queen Biz, sa famille lui réserve deux grosses surprises le jour de son anniversaire. 

03.02
Nitdoff: le rappeur félicite le groupe Daara J Family

Suite à la sortie de l'album de Daara J Family, Nit Doff tire son chapeau au groupe. 

27.01
Mbaye Niang: le sportif, attristé par la mort de Kobe Bryant

Mbaye Niang, attristé par la mort de Koba Bryant, lui rend hommage "Rip Légende".